Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tradition des Druides      Clairière Sequana

Samain ou Samonios : début de l'année druidique

Samain ou Samonios : début de l'année druidique

Samain, la fête des calendes d’hiver, Samonios.

L’histoire place le début du mois Samonios au premier quartier de Lune le plus proche du 1er novembre. On parle aussi des " tri nox samoni ", les trois nuits de Samonios qui se tenaient vraisemblablement au milieu du mois de Samonios.

Aujourd’hui généralement, cette fête est célébrée le 1er novembre ou le 31 octobre au soir.

Pour certains groupes druidiques la période qui commence à Samonios est placée sous le signe de la Terre et des énergies de la nouvelle Lune.

Dans la tradition ancienne , Samhain est un des moments où les portes entre le monde des vivants et l’autre Monde ( Sidh – prononcer shii) s’ouvrent pour laisser passer les âmes des ancêtres qui trouvent ainsi temporairement le chemin vers leurs anciennes demeures, les champs, les routes…Nuit où les fées et les fantômes sont omniprésents. Amicaux pour les uns inquiétants pour les autres.

Samhain est donc la fête où l’on honore les morts et tous les Dieux de la tribu.

Samhain se situe entre la nouvelle année et l’année qui se termine. En ce sens les nuits de Samhain se situent en dehors du temps ou dans un temps sacré. Le temps est « levé », suspendu et il devient possible de communiquer « hors du temps ». En particulier avec ceux qui nous ont précédés.

Samhain c’est encore une fête d’obligation. Nul ne pouvait s’y soustraire sous peine des pires ennuis. C’est donc une fête trifonctionnelle.

Du fait de la proximité de l’autre monde, Samhain est aussi le moment de toutes les magies, de la divination en particulier mais c’est aussi le moment de payer ses dettes, ses gages, ses loyers. (Samhain est le jour où les Némédiens doivent payer les deux tiers de leur blé, vin et enfants aux Fomores)

Samhain est la fête qui met fin à la période d'activité militaire. Contrairement à Beltaine qui ouvrait la porte aux guerres, campagnes, razzias…

Pour la classe des producteurs, c’était le moment où l’on abattait une partie des troupeaux avant l’hiver et où mettait la viande à saler pour la conserver. Les dernières récoltes devaient être engrangées. Samhain était un temps de transition entre un mode de vie « extériorisé », actif et un mode de vie plus intériorisé, période de repos et de repli autour du foyer.

En Irlande encore se tient un banquet ayant pour objet de renouveler les liens du souverain

avec la Terre. C’est le festin de Tara: " Viande bière, andouille, c'est ce qui est dû à Samain. Feu de camp joyeux sur la colline, lait baratté, pain et beurre frais".

Ceci symbolisait le renouvellement de l’ordre sacré des choses face aux forces entropiques.

On allumait également un feu, près du « centre symbolique » du royaume et tous autres les feux étaient éteints puis rallumés à partir de ce feu sacré.

Ces feux étaient l’objets d’offrandes et de prières en remerciement des bienfaits accordés au cours de l’année passée et en même temps pour que le cycle à venir soit propice.

En Irlande, c'est à Samhain que le Dagda (le dieu " sage et droit " qui porte aussi le nom d'Eochu Ollathir Ruadrofessa) s'unit à la déesse Morigu, reine des spectres et des enfers, laquelle, un an avant la bataille de Mag Tured, lui donna les indications pour détruire les Fomore.

" Recoupée en Gaule par le Samonios du calendrier de Coligny, Samain est aussi la fête la plus importante puisqu'elle jouxte deux mondes et deux années : elle est le moment privilégié où le monde humain communique avec le sid parce qu'elle n'appartient, ni à l'année qui se termine ni à celle qui commence. Elle est à la fois la récapitulation de l'été (sam) par jeu paronymique en même temps que le début de l'hiver, fête de la grande divinité souterraine sous ses deux aspects, sombre et clair " (Guyonwar’ch)

Les rituels de Samonios se font le reflet de tout ceci.

La proximité des ancêtres est recherchée, ils sont invités à partager la fête des vivants, et aussi à partager leur sagesse. On leur accorde généralement une place au nord ouest du cercle de façon à ce qu’ils puissent partager la cérémonie et le « festin » qui l’accompagne.

Cette cérémonie est la plus intime, la plus intériorisée sans doute pour de nombreuses clairières et bosquets.

C’est aussi pour nous la date de la nouvelle année.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

nathalie 21/10/2013 06:23

c.est fete m interesse car c es ma vocation je veut en apprendre plus sur c est tradition merci pour cet aprentissage

Deruos 21/10/2013 07:09

Si vous souhaitez plus d'informations sur le druidisme et l'enseignement de la clairière Sequana, voyez sur la page Initiation ou écrivez moi à herwynn @ live.fr

Deruos 21/10/2013 07:09

Si vous souhaitez plus d'informations sur le druidisme et l'enseignement de la clairière Sequana, voyez sur la page Initiation ou écrivez moi à herwynn @ live.fr

Deruos 21/10/2013 07:09

Si vous souhaitez plus d'informations sur le druidisme et l'enseignement de la clairière Sequana, voyez sur la page Initiation ou écrivez moi à herwynn @ live.fr