Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tradition des Druides      Clairière Sequana

Le Roi Chêne et le Roi Houx

Le Roi Chêne et le Roi Houx

Ces deux rois se partagent l'année.

L'un va dominer pendant que les fleurs et le feuillage gagnent en puissance, et l'autre, va s'imposer lorsque tout est en dormance, souterrain.

L'année descendante, du solstice d'été à celui de l'hiver

C'est là que va s'imposer le règne du roi Houx. Il va régner sur les forêts à l'automne et en hiver. Il est piquant, à l'image du froid, mais aussi telle une protection contre toute attaque éventuelle.

Il symbolise la période de dormance, et avec cela la notion que toute mort est nécessaire avant le renouveau.

Cela va correspondre à une période propice au repos, à la prise de recul et au rechargement en énergie. Un retour sur soi en quelque sorte, à une période ou l'on aime son « petit chez soi ».

On lui accorde un côté lunaire.

Voici ce que dit le Roi-Houx :

" Je suis la pointe de la lance,

Je suis le saumon dans le courant,

Je suis la colline du poète,

Je suis le féroce sanglier,

Je suis le mugissement de la mer,

Je suis la vague de l'océan,

Je suis celui qui connait les secrets des dolmens inviolés."

L'année montante, du solstice d'hiver à celui d'été

Le roi Chêne va régner sur nos forêts en printemps et en été. Il est solaire, et pousse au renouvellement de la vie. C'est un arbre de joie et de sagesse. Il pousse à l'action, symbolise la force sous le signe de sa montée de sève, force de vie.

Il va donc permettre la mise en place des nouveaux projets,la naissance et le renouveau.

Voici ce que dit le Roi-Chêne :

" Je suis un cerf dix-cors,

Je suis un fleuve coulant dans une plaine,

Je suis le vent ridant les flots,

Je suis un rayon du Soleil,

Je suis un faucon sur une falaise,

Je suis une fleur dans un champ fleuri,

Je suis celui qui dresse sa tête de feu et de fumée."

Le « combat »

Peut on réellement parler de combat ?

Leurs forces seront mises en présence lors des solstices. L'un va céder sa place à l'autre lorsque ses forces s 'épuisent, afin de prendre plutôt le « relais » sur le règne de la forêt.

Ils semblent être opposés, mais ne sont qu'en fait une complémentarité, qui va avec le cycle de la vie et des saisons. Rappelons que chez les celtes, il existe une saison claire et une saison sombre, tout aussi complémentaire, marquant ainsi la roue du temps.

Cette notion de « dualité » peut également nous renvoyer à nous même.

La perception de leur règne se fera sentir lors des fêtes de Samonios pour le roi Houx, et celle de Beltaine pour le roi Chêne.

A bientôt pour l'article sur la fête de Beltaine !!

Le Roi Chêne et le Roi Houx

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article