Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tradition des Druides      Clairière Sequana

Alban Hefin est le solstice d’été.

Alban Hefin est le solstice d’été.

On connaît bien cette fête qui trouve des résonnances actuelle dans nos « feux de la St Jean ».

Au solstice d’été le Soleil parcoure sa plus longue course. Du nord est au nord ouest.

Les jours sont à leur maximum d’amplitudes et l’énergie solaire est à son maximum d’activité.

C’est d’ailleurs une période particulièrement propice pour la cueillette des plantes magiques et médicinales que l’on recueille traditionnellement à l’aube du solstice.

Parmi les plantes sacrées l’armoise lunaire, le millepertuis solaire et la verveine off. Qui crée le lien entre les deux. Il y en a d’autres la liste est longue la fougère, le lierre terrestre, l’orpin, la salicaire, l’épervière piloselle, la menthe pouillot, la scrofulaire, l’achillée… Autant de plantes qui non seulement étaient dotées de pouvoirs sur la maladie mais aussi sur la chance et la malchance. Il suffit d’accrocher un bouquet de ces plantes sur le seuil de la maison ou de l’étable pour éloigner le mauvais sort.

Le Soleil est devenu un beau mâle vigoureux, il est au sommet de sa force. Et paradoxe, ce faisant, se présente déjà le germe de sa chute.

Les rituels solsticiaux sont complexes et se tiennent souvent en plusieurs parties.

L’observance de la vigile, la cérémonie de l’aube et la cérémonie du midi.

La vigile se tient auprès des tertres ou des lieux de mémoires, ils sont une queste intérieure, une quête de vision en même temps que l’occasion d’échanges, de discussion, de musique ou de poésie

La cérémonie de l’aube est un hommage au Soleil et un appel à la force vitale du Soleil.

La cérémonie suivante accueille le couronnement du Roi et rend honneur aux ancêtres et à la Tradition.

Une des cérémonies les plus célèbres se tient sur le site de Stonehenge et voit affluer des centaines de personnes pour célébrer le lever du Soleil en cet endroit

Des réjouissances ont lieu chaque année en cet endroit. Elles sont souvent marquées par la joie et une certaine excentricité propre aux célébrations païennes depuis toujours.

Le solstice est un moment d’extraversion, on danse, on saute, on chante, fait de la musique.

Parfois on fait tourner des roues solaires ou des brandons (bures) pour célébrer le triomphe du Soleil. Moments de liesse qui s’accompagnent de moments de réflexion car on sait que le Soleil au plus haut commence déjà à décliner.

On dit même que parfois les fées se joignent à la fête des vivants car Alban Efin est aussi une nuit des esprits comme Samhain et Beltaine.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article