Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Tradition des Druides      Clairière Sequana

Sites historiques celtes en Bourgogne

Je connais pour l'instant trois sites archéologiques celtes, gaulois en bourgogne, que j'ai d'ailleurs visités chacun plusieurs fois. Ce rajoute aujourd'hui le site du Trésor de Vix dans le pays Chatillonnais.

1°) BIBRACTE : la colline sacrée de Eduens!
Une magnifique colline a découvrir absolument.


C'est sur le Mont Beuvray, dans la partie sud du Morvan, que les Eduens édifièrent deux siècles avant notre ère leur capitale : Bibracte. A 800 m d'altitude, cette petite montagne présente un large sommet pouvant facilement être transformé en ville fortifiée (appelée oppidum par les Romains). Celle-ci, qui avait une étendue de 135 ha, était très peuplée, essentiellement par des artisans. Vercingétorix y fut reconnu chef de la coalition gauloise contre Rome en 52 avant Jésus-Christ. Après sa victoire à Alésia, Jules César séjourna dans la cité. Il y commença la rédaction de son célèbre De Bello Gallico, "la Guerre des Gaules". A peine un demi-siècle après la conquête romaine, la ville fut abandonnée au profit d'une nouvelle cité construite dans la plaine, Augustodunum (la ville d'Auguste) qui deviendra Autun. (Bernard Lecomte)
http://www.patrimoinedefrance.org/mon026.htm

Tout sur Bibracte : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bibracte

Parc archéologique - centre archéologique européen - Bibracte en Bourgogne vous invite à découvrir son musée de la civilisation celtique : peuple celte (Eduens), fouilles, Vercingétorix, Jules César, …

http://www.bibracte.fr/index.php?langue=fr

2°) Les Sources de la Seine :

Les sources sacrées de Sequana, lieu d'apaisement et de guérison.


http://sourcesdelaseines.ifrance.com/

http://www.dijon.fr/fiche/musee-archeologique.dos.38/les-sources-de-la-seine.art.249.php



3°) ALESIA :

Le lieu d'une bataille historique entre Rome et certains peuples gaulois, entre César et Vercingétorix:

http://www.alesia.com/

Bientot un nouveau musée à Alésia.

http://pagesperso-orange.fr/jean-francois.mangin/romains/bataille_alesia.htm

4°) Trésor de Vix en Chatillonnais :

La tombe de la Dame de Vix, découverte en 1953 par Maurice Moisson et René Joffroy est l’une des plus prestigieuses du monde celtique. Datée du début du 5e siècle avant notre ère, la chambre funéraire de 3 X 3m était protégée à l’origine par un tertre de pierres et de terre appelé tumulus. Elle abritait une défunte parée de tous ses bijoux, reposant sur un char dont les quatre roues démontées étaient posées contre les parois de la tombe, ainsi qu’un service à boire unique.
Le service à boire
Il se compose du cratère grec en bronze «  le vase de Vix », haut de 1,64m,  d’un poids de 208,6 kg, d’un diamètre maximum  de 1,27m, et dont la contenance est de 1100 litres.

La découverte

Janvier 1953, Maurice Moisson et René Joffroy découvrent, au pied du Mont Lassois, une tombe princière inviolée. L’opulence extraordinaire de son mobilier qui date la tombe du début du Vème siècle (vers 480 av. J.C.) marque l’apogée de la résidence princière appelée à disparaître quelques temps plus tard. La tombe de Vix reste, parmi les sépultures princières de la fin du premier âge du fer, celle qui a livré le plus grand nombre d’importations méditerranéennes (grecques et étrusques).
De forme cubique, la chambre funéraire édifiée en bois au centre d’un tumulus mesurant environ 40 mètres de diamètre, abritait – cas rarissime à l’époque – une riche sépulture féminine. Le corps de la défunte, âgée d’une trentaine d’années et parée de ses plus beaux bijoux, avait été déposé sur la caisse d’un char dont les quatre roues démontées étaient alignées le long de la paroi. Un énorme cratère à volutes en bronze d’origine laconienne, deux coupes en céramique attique, un torque en or, une phiale en argent à ombilic d’or, une cruche à vin (oenochoé), ainsi que trois bassins en bronze se trouvaient également dans la tombe.

Cette découverte est aujourd'hui considérée comme une référence internationale dans l'étude de cette période et a été qualifiée comme la découverte la plus importante réalisée en France au XXème siècle.



Textes extraits du site du Trésor de Vix / Musée dela vie Chatillonnaise.

Lien :link

Partager cette page

Repost 0